OBLIQUE/S est une plateforme arts & cultures numériques en Normandie qui vise à informer, communiquer, accompagner et développer les initiatives artistiques et culturelles ayant pour sujet le numérique.

Rencontre TNMLab#23

Médiation numérique du spectacle vivant, hybridité et enjeux politiques

30 mai 2022

Opéra de Rennes

Trois tables rondes se sont succédé autour de la thématique de la médiation numérique dans le spectacle vivant. Marie Robert était présente pour Oblique/s.

Autour de thématiques comme l’hybridation des métiers de la médiation, de l’évolution des pratiques des publics à l’ère du numérique ou encore la création et l’évaluation des dispositifs de médiation numérique, on peut en retenir la constante évolution de ces deux milieux : la médiation et le numérique. Cela donne lieu à des temps et des formes d’expérimentations que ce soit du côté artistique ou du côté de la médiation. Pour certain.e.s, il faut donc apprendre à travailler et à créer avec de nouveaux outils. D’autres déplorent le manque de formation concernant la médiation numérique, et un manque de clarté. Ce qui peut surprendre, ce sont les différences de définition et de vision du numérique. Des visions qui s’accrochent souvent au support et outils de communication et moins à la création numérique en tant que telle. On peut aussi déplorer le faible nombre d’actions faites en direction du jeune public pour les amener à “pousser la porte”. On peut penser à la création de dispositifs adaptés et accessibles comme les balades numériques dans le quartier de Belleville (Paris) organisées par La Maison des Métallos.

Cependant, on remarque une volonté d’hybridation dans le domaine, une envie de créer un ensemble commun et cohérent. Il faut alors chercher de nouveaux moyens pour mettre en place une médiation adaptée. Et pour reprendre les mots de Samuel Arnoux (directeur d’Electroni[k] et du festival Maintenant à Rennes) : “il faut créer des projets artistiques et des médiations qui sont comme des passerelles entre monde réel et monde virtuel”.

Comme l’a très bien rappelé Prune Lieutier (Doctorante en numérique jeunesse à l’Université de Québec à Trois-Rivières), il y a toujours une grande disparité face au numérique. Cela se retrouve dans toutes les générations. Elle rappelle aussi que le numérique, ce ne sont pas seulement les smartphones et les ordinateurs, mais que c’est aussi et peut être avant tout un environnement dans lequel nous sommes plongés, qui est en constante évolution et dont nous avons plus ou moins conscience.

Table ronde n°1 : Hybridation des métiers de la médiation, entre tentation de l’audience et engagement des publics
Agathe Bataille, directrice de la communication et des relations avec le public, Théâtre National de Bretagne, Rennes
Stéphanie Aubin, directrice de la Maison des Métallos, Paris
Juliette Kaplan, directrice du pôle Public et communication, Le Grand T, Nantes

Table ronde n°2 : Évolutions des pratiques, réception des contenus et démocratisation culturelle
Matthieu Rietzler, directeur, Opéra de Rennes
Samuel Arnoux, Directeur Electroni[k] et Festival Maintenant
Alice Anberrée, maîtresse de conférences en sciences des organisations, Conservatoire National des Arts et Métiers
Prune Lieutier, doctorante en numérique jeunesse, Université du Québec à Trois-Rivières

Table ronde n°3 : Construction et évaluation des dispositifs numériques et médiations augmentées
Monica Paredes, Doctorante, étude des stratégies des institutions culturelles face aux enjeux de la transition numérique dans le lien avec les publics, Université Rennes 2
Margaux Licois, Chargée de projets de médiation indépendante
Ludivine Bigot, Community Manager, Théâtre National de Bretagne, Rennes
Clarisse Bardiot, Professeure des universités en études théâtrales, spécialiste des humanités numériques et des digital performances, Université Rennes 2
Gaëlle Lesaffre, Directrice d’études indépendante, docteure en Sciences de l’Information et de la Communication et PhD en muséologie

modération des tables rondes : Marion Denizot (Directrice du Master 2 "Médiation du spectacle vivant à l’ère du numérique") et Marion Franquet (Directrice du pôle public à l’Azimut à Châtenay-Malabry).

Voir en ligne : TNMLab

spectacle vivant scènes numériques

Avignon | Rencontres au Grenier à sel

9 et 10 juillet 2022

Deux jours de rencontres avec notamment des interventions du réseau national des arts hybrides et cultures numériques HACNUM avec Céline Berthoumieux, présidente et Cédric Huchet directeur artistique du festival Scopitone à Nantes, Mathieu Vabre directeur artistique de la Biennale Chroniques à Aix-Marseille.

Voir en ligne : SVSN

hey/A\ d’Alex Augier

Une résidence au C3-Le Cube, Centre Culturel Cœur de Nacre

du 25 au 27 mai 2022

Marie Robert, en année d’apprentissage à Oblique/s s’est rendue à la rencontre entre jeunes publics et Alex Augier durant sa résidence au C3-Le Cube, Centre Culturel Cœur de Nacre à Douvres-la-Délivrande dans le cadre du festival ]interstice[. Alex Augier a présenté une partie de son travail issue la performance hey/A\ à 12 élèves de l’école de musique de Douvres et quelques élèves de la Maîtrise de Douvres en option art numérique.
La rencontre a d’abord débuté par une découverte des 10 premières minutes de la performance. L’œuvre repose sur la synchronicité audio, vidéo et laser. Semblable à un pinceau de lumière, le laser vient jouer avec l’image vidéo en amplifiant et jouant aussi sur la perception que l’on en a. Le tout avec un travail de composition en direct par Alex Augier. Ce dernier joue à la fois sur le son utilisé en quadriphonie, sur la direction du laser et son impact sur les vidéos, mais aussi sur la forme des vidéos en elle-même. Changements de fonds, de formes, d’ambiances sonores, l’ensemble laisse place à une esthétique spatiale. Les spectateurs sont restés sans voix, bougeant au rythme des sons et du laser, une belle découverte.
Des élèves heureux·se·s de découvrir de près son processus de travail. Très demandeurs et demandeuses d’en savoir plus sur la technique, le processus de création ou voulant savoir comment un contrôleur fonctionne, il y a beaucoup de questions.

Voir en ligne : Alex Augier

ÉDUCATION AUX MÉDIAS ET À L’INFORMATION

RESTITUTION DE LA RENCONTRE CULTURE NUMÉRIQUE

17 novembre 2021

BNF

La restitution de la Rencontre Culture Numérique organisée le 17 novembre dernier par le ministère de la Culture à la Bibliothèque Nationale de France.

Voir en ligne : Rencontres cultures numériques

Rencontres HACNUM

Création artistique en environnement numérique

Jeudi 7 et vendredi 8 octobre

Rennes

Quelles sont les spécificités de la création dans le domaine des arts hybrides et des cultures numériques ? Comment ce secteur est-il structuré pour répondre aux besoins des artistes ? Quelles stratégies de coopération entre acteurs et quels leviers disponibles pour accompagner la création ?

14h30-15h : Présentation du réseau HACNUM et du Guide des aides à la création en environnement numérique.
15h-16h30 : Spécificités et enjeux du soutien à la création en environnement numérique.

Présentation du projet de plateforme nationale de production et de diffusion du réseau HACNUM.
Présentation de la dynamique et des enjeux de la coopération Grand-Ouest.
Présentation de la plateforme de production Chroniques, en région PACA.

Voir en ligne : Rencontre HACNUM au Festival Maintenant

Politiques culturelles numériques et jeune public

Festival Scopitone | HACNUM | Observatoire des Politiques Culturelles

10 septembre 2021

La Halle 6 | Université de Nantes

Océane Rohard

Les actions en direction du jeune public peuvent réclamer des formats, des accompagnements et des mises en place spécifiques. Comment les projets « en régime numérique » portés par des artistes et des structures de production et de diffusion sont-ils pensés dans ce cadre ? Quelles articulations avec les politiques culturelles existantes et les réseaux du spectacle vivant jeune public ?

Co-animé par :
Luc Brou, Oblique/s arts & cultures numériques en Normandie
Simon Fleury, Directeur du théâtre l’éclat et Directeur des affaires culturelles de Pont-Audemer
Synthèse des échanges : Océane Rohard & Luc Brou

Voir en ligne : Rencontres HACNUM : Quelles politiques culturelles pour le numérique ?

À télécharger:
cr-atelier_jeune_public_nantes.pdf (70.4 ko)

Arts-Sciences et dynamiques de réseaux

Rencontres Hacnum au festival Zéro1 | La Rochelle

Le temps de cette table-ronde, plusieurs représentants de réseaux arts-sciences ont pu échangé sur leurs positionnements respectifs et ont partagé leurs réflexions sur les enjeux et perspectives des collaborations arts-sciences.

Marie Albert, Directrice de production à Dark Euphoria et membre de HACNUM – Réseau national des arts hybrides et cultures numériques (FR)
Manuelle Freire, coordinatrice de Hexagram – Réseau de recherche-création arts/cultures/nouvelles technologies au Québec – et Professeure associée à l’Université du Québec à Montréal (QC)
Jean Dubois, Co-directeur de Hexagram et Professeur à l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal (QC)
Olivier Kahn, Directeur en charge des arts, de la culture et des activités sciences et société à l’Université Paris-Saclay et Co-Président de A+U+C – Réseau national de l’action culturelle dans l’enseignement supérieur et la recherche (FR)
Hervé Pérard, Délégué général de SIANA, membre de TRAS – Transversale des Réseaux Arts-sciences et de HACNUM (FR)
Julie Sauret, Responsable de la communication et coordinatrice de projets pour la Chaire Arts & Sciences de l’École Polytechnique, de l’École des Arts Décoratifs-PSL et de la Fondation Daniel et Nina Carasso, membre de Exoplanète Terre (FR)
Modération :

Céline Berthoumieux, Présidente de HACNUM, Co-directrice de ZINC, Seconde Nature et de la Biennale CHRONIQUES
Luc Brou, Vice-Président de HACNUM, Chargé de mission à Oblique/s

Voir en ligne : Hacnum ressources

Rencontre Oblique/s

ésam Caen/Cherbourg | 15 octobre 2020

Le 15 octobre 2020 avait lieu à l’école supérieure des arts & médias de Caen/Cherbourg une présentation des actions 2020 et du projet 2021 d’Oblique/s avec en invité.e.s Céline Berthoumieux en qualité de présidente d’Hacnum et Elie Blanchard en qualité d’artiste.

Cette rencontre destinée aux professionnels normands avait pour objet de faire un point d’étape dans le développement de la structure qui est officiellement née en janvier 2020.

Réalisation : RJ Motion

Voir en ligne : Oblique/s

LES NFT, WTF ?

Conférence EXHIBIT ! avec Marie Molins

Dimanche 17 juillet 2022 à 15h | entrée libre

Le Tetris | Fort de Tourneville | 33 rue du 329e RI | 76620 Le Havre

Qu’est-ce qu’un NFT, un non-fungible token ? Pour certains, il s’agit de la plus grande révolution dans le monde de l’art depuis l’invention du pinceau. Si vous voulez mieux comprendre le principe des NFT et échanger sur ce phénomène qui bouleverse le marché de l’art, venez échanger que vous soyez plutôt geeks, millenials ou boomers.

Avec Marie Molins, chercheuse, artiste et enseignante
https://mariemolins.com

Voir en ligne : Festival EXHIBIT !

NØ LAB : Saisie automatique

Rencontre autour du langage et ses mutations

5 mai 2022

Le numérique réinvente le langage par ses formats, ses interfaces, ses temporalités, et fait émerger des champs lexicaux, des formes narratives, des modes d’expression, des étiquettes à suivre. Le geste même d’écrire change dans sa matérialité quand on passe du stylo à la touche, ou jusqu’à un tracé vif sur un écran tactile. Des lignes de code génèrent de la poésie et le machine learning produit des articles et des scénarios. L’entité avec laquelle on échange peut être humain ou synthétique – nos attentes en sont changées. Les artistes explorent ici les mutations du langage, et leurs ouvertures créatives.

— Bérénice Serra est une artiste-chercheuse au sein de l’unité de recherche numérique de l’ENSBA Lyon, enseignante à l’école d’arts et médias de Caen/Cherbourg, où elle est en charge du Master Design Éditions depuis 2019 et membre du Laboratoire Modulaire. Elle développe une pratique plastique et théorique qui interroge les modes de conception, de production et d’échange des formes culturelles à l’ère numérique, notamment autour de la notion de “publication”. Elle enseigne l’édition d’art et les pratiques numériques .

— Carlotta Aoun est une artiste née au Vénézuéla, aujourd’hui physicienne et observatrice attentive des mutations numériques. 
Elle explore l’(im)matérialité de la technologie qui se fond progressivement dans les structures organiques, imaginant les mutations et transformations futures des corps, des psychés et des machines. Souvent basé sur la recherche, son travail combine les techniques artistiques avec l’expérimentation scientifique et la technologie pour créer des réalités, des possibilités ou des dimensions alternatives.

— Fabien Zocco est un artiste dont les œuvres proposent les bases d’une “technologie-fiction” où les attributs propres à l’humain, et plus généralement au vivant, sont désormais à partager et à négocier avec la machine. Parmi les œuvres qui en découlent : un film dont les dialogues sont générés par une intelligence artificielle, des robots s’affrontant dans une partie infinie de jeu vidéo, une araignée mécanique se comportant en fonction des émotions de l’artiste, une intelligence artificielle s’efforçant d’apprendre à parler italien…

Voir en ligne : Gaîté Lyrique

Ambivalences#2

Chapitre 1 : Hybridations

Jeudi 7 octobre 2021 | 14h

Rennes

Partant du postulat que la technologie n’est pas neutre, que son déploiement exponentiel impacte l’ensemble de notre écosystème, et que la place de l’art et de la culture est essentielle pour explorer ces questionnements et ces enjeux, Electroni[k], Oblique/s et Stereolux s’associent pour présenter un programme de rencontres intitulé Ambivalences.

Après une première année consacrée au thème des « Mutations environnementales », la prochaine édition des conférences lors du festival Maintenant est dédiée au premier chapitre de la thématique « Mutations du vivant ».

> Jeudi 7 octobre 2021 - 14h à 18h - Le Tambour :
En ouverture de cette nouvelle thématique, il s’agira, à travers le regard de chercheuses, commissaires d’exposition et d’artistes, de questionner la notion de vivant à l’aune du développement des sciences, des nouvelles technologies et de la création numérique.
Comment repenser le vivant à l’heure d’une société en régime numérique ? Quelles hybridations sont désormais à l’œuvre dans les relations entre art, vivant et technologies ? Quels imaginaires, quels récits sont convoqués aux interstices de notre attention et de notre relation au vivant ?

Voir en ligne : Ambivalences#2 | chapitre 1 : Hybridations

Ambivalences #1

Chapitre 3 : Horizons

Jeudi 9 septembre | 14h

Nantes

Oblique/s, Stereolux et Electroni[k] s’associent pour proposer "Ambivalences", une série de rendez-vous autour des relations art, société et technologie.
Prochain rendez-vous à Nantes, le jeudi 9 septembre dans le cadre du Festival Scopitone.

Dans une société en proie à la résurgence et la constance des crises environnementales, sociales, culturelles, économiques, politiques et sanitaires, la numérisation de nos existences complexifie d’autant la lecture et l’analyse de ces mutations.

Partant du postulat que la technologie n’est pas neutre, que son déploiement exponentiel impacte l’ensemble de notre écosystème, et que la place de l’art et de la culture est essentielle pour explorer ces questionnements et ces enjeux, Stereolux, Oblique/s et Electroni[k] s’associent pour présenter un cycle de rencontres intitulé “Ambivalences”.

Voir en ligne : Ambivalences : art, société et technologie